Comment (vraiment) apprendre de ses erreurs

Comment (vraiment) apprendre de ses erreurs

Un échec professionnel est le meilleur moyen d’apprendre…  Mais avez-vous la méthode afin d’en tirer le meilleur parti?

“La pire erreur n’est pas dans l’échec mais dans l’incapacité de dominer l’échec.”

François Miterrand

bannière IWES 22 avril

Travailler sur les causes de votre échec

Une fois passé le cap de l’échec personnel, il vous faut mettre en place une méthodologie qui vous permettra de vous éviter de commettre les mêmes erreurs mais aussi d’en produire de nouvelles.

Développer un esprit critique et le bon sens paysan

Oui, parfois on a des idées et sur le moment elles semblent géniales, mais en réalité que ce soit dans le développement ou l’exécution tout se passe mal. Vous vous demandez ce qui vous a manqué? Le bon sens paysan. Vous, n’avez pas sincèrement essayé de trouver les failles internes (vos compétences) et externes (marché) afin d’éviter un fiasco.

Maintenant, lorsque vous avez une idée posez-vous quelques heures et mettez-vous dans la peau de la personne la plus critique que vous connaissez et essayez de répondre aux questions qu’elle vous poserait. Si vous avez des réponses satisfaisante et les compétences ou les ressources nécessaires pour vous lancer alors  allez-y. Sinon, remettez à travailler sur votre copie jusqu’à ce que ce soit bon.

 

Jouer la carte de l’humilité et demander conseil

Chaque fois que vous souhaitez prendre une décision importante, confrontez-vous à votre entourage. De préférence quelqu’un qui correspond à votre cible ou votre interlocuteur (par exemple si vous avez un cousin banquier, exposez lui votre plan d’expansion et analysez ses réactions et ses réponses).

Le but n’est pas de persuader, mais bien de les convaincre par des arguments logiques. Si ceux-ci ne fonctionnent pas alors, revoyez votre copie afin de vous assurer qu’elle répondra bien aux craintes et manquements soulevés par votre entourage. Même si votre entourage ne correspond pas à votre cible vous pouvez lui demander de challenger votre vision. Enfin, si personne dans votre entourage n’y correspond, n’hésitez pas à utiliser les réseaux sociaux afin de trouver ces personnes. La tendance est au retour du lien social, donc endossez votre discours le plus avenant et n’hésitez pas à demander de l’aide à ces inconnus qui ne le resteront pas bien longtemps.

 

Continuez à apprendre

Une partie de votre échec est lié aux lacunes que vous aviez. Management, comptabilité, web etc.. La formation et la veille technologique sont des éléments très importants quand on est un entrepreneur car ces éléments font souvent la différence entre l’échec et la réussite ou encore un franc succès et une entreprise qui survit à peine.

Mon conseil, lisez beaucoup et tout le temps possible et même ce qui ne vous intéresse pas. Par exemple, ce n’est pas parce que vous développez une activité basé sur la nature que vous devez négliger internet et les réseaux sociaux. Alors, inscrivez régulièrement à des MOOC gratuits pour être à l’affût des nouvelles qui peuvent vous permettre de faire passer votre entreprise à la prochaine étape.

bannière IWES 22 avril

0 137

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.